Navigation | Archive » 2008 » juin

Catégories

Visiteurs

Il y a 1 visiteur en ligne

Le Bretagne

Le Bretagne

Liens

Recherchez aussi :

Auteur:

merselkebir1940

Archives

Commentaires récents

    Méta

    • Album : Mers El Kébir
      <b>mek.jpg</b> <br />

    8 juin, 2008

    COMMUNIQUE N°1 / 2008

    Association MEK du 3 juillet 1940 – 2005 

    pour le rapatriement du cimetière marin  

    de Mers el-Kébir en Bretagne

    Sa raison :  Après la profanation du cimetière marin de Mers El-Kébir, les anciens survivants des cuirassés «La BRETAGNE » et « Le DUNKERQUE » se sont mobilisés pour une action patriotique. Ils désirent que les instances de l’état rapatrient les dépouilles mortuaires de leurs camarades. Un lieu de repos pour ces marins est activement demandé par leurs compagnons toujours vivants. Ce lieu sera décidé lorsque les opérations de rapatriement  seront approuvées par les autorités compétentes de la France. Cette association ne sera dissoute que lorsque la stèle commémorative se fermera sur leur repos éternel. Date  Lundi 6 juin 2008 

    N° 1 / 1 – Bretagne MEK  COMMUNIQUE N° 1 /2008 

    BREIZH 2004 

    http://www.breizh-2004.org/wordpress/ 

    http://mers-el-kebir.net 

    http://merselkebir1940.unblog.fr/ 

    http://inzinzac-lochrist.blogspot.com/ 

    Communiqué : 


    L’état Français est coupable de discrimination raciale et nationale au cimetière de Mers el Kébir en Algérie, près d’Oran. Le 3 juillet 1967, Mr et Mme X fixent sur la pellicule la dernière cérémonie d’adieu à ces marins.  La France quittera Mers el-Kébir le 3 juillet 1968 aux termes des accords d’Evian. L’Algérie négligera ses engagements sur la surveillance et la sécurité du cimetière. Vandalisé, profané, violé et réhabilité – à la mode musulmane – par la France. Monsieur Jean-Marie BOCKEL, secrétaire d’état aux anciens combattants, notre action s’inscrit dans le cadre de l’atteinte aux principes d’égalité, suivant lequel « les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit » Art.1 Déclaration des droits de l’homme et du citoyen de 1789 .  Ces marins sont des Français  morts pour  la France.  Un nombre de corps ont été rapatriés par relations entre officiers et  comme il est  de tradition dans la marine. Ces hommes là reposent en Bretagne dans les caveaux de familles. 

    Pour les légionnaires  Français mort pour la France, vingt et un ont été rapatriés grâce à l’attention particulière de la Légion Etrangère, et avec l’assentiment express de l’état Français.   Mais pour les autres, rien.  Nous sommes devant un délit de « différence  de citoyenneté ».  Ces Légionnaires ne sont pas, à proprement parler, des Français, mais sont prioritaires  face a des Français de souche. 

    Nous voyons là une discrimination de traitement en qui concerne leur lieu de sépulture.  Qui aurait pu, mieux que la France, se rendre coupable de cette différenciation ? La France l’a fait.  Cette discrimination  soulève la question :« Faites-vous la différence entre des marins Français et des légionnaires  Étrangers et potentiellement susceptibles de devenir Français ? »  Il existe d’autres photos qui se trouvent aux archives de la marine, mais, encore une fois, les personnels de l’état sont autistes et dépourvus  de la fibre nationale. 

    Nous savons que des personnes de la cellule photographique des armées étaient présentes ce jour-là. Ces personnes ont actuellement 61 ans. Elles sont les témoins de cette cérémonie. Les noms de ces personnalités militaires de cette journée, l’Amiral LE POSTEC et le Général AILLERET. Pour en savoir plus, Monsieur Jean Marie BOCKEL , demandez à vos services spécialistes de Mers el-Kébir !!!.  Cette France montre toujours son côté obscur, sans aucune compassion pour notre mémoire. Le drame de ces politiques, c’est qu’à chaque parole, le mensonge s’invite.  Ils sont inexcusables.  Le fait d’avoir exhumé en 1967,  les corps des légionnaires du cimetière confirme que l’ambassade de France à Alger, le Consulat de France à Oran sont, avec les politiques, coupables  de la plus grande infamie vis-à-vis des marins de Mers el-Kébir. Ou sont-ils actuellement ? Pour la fin : le 3 juillet 1968, Mrs et Mmes X sont venus déposer un bouquet de fleur sur le mémorial. Ce jour là le soleil brillait, la mer était d’un bleu azur. Il manquait, c’est bien dommage, le Consulat de France en fonction, son attaché militaire en fonction, mais ils avaient certainement d’autres chats à fouetter ! Oubli ou négligence Messieurs les représentants de la France ?  


    Le Président de MEK 

    Alain Garcia

    COMMUNIQUE N°1 / 2008     

    Par merselkebir1940 le 8 juin, 2008 dans Non classé
    Pas encore de commentaires

    La CFTC à l'Ucanss - Notre... |
    sos chien en detresse |
    Association VHMA |
    Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cecarrefourbeaucaire
    | AJECTA Trains à vapeur en S...
    | TE HOA NO TE PORINETIA